"Je n'ai pas vécu la liberté, mais je l'ai écrite sur les murs" (la révolution syrienne)

Category archive

Prises de positions

Pas d’antisémitisme, ni dans les cortèges, ni dans les têtes

in Prises de positions by

Soyons désinvoltes, n’ayons l’air de rien. Repartons comme en 40. Un cortège de tête antisémite, ça vous tente ? Cachés derrière les Palestiniens, on se mettra devant le mouvement social et puis après avoir pris la photo de nos banderoles d’appel au boycott actif d’Israël ou la pancarte « Israel ethnocratie sans frontière biberonnée en dollars », on ira traquer le sioniste dans Paris. Et si arrive encore ce qui est déjà arrivé, quand une synagogue aura été attaquée, quand des vitrines de magasins juifs auront été brisées, on haussera les épaules, pas notre faute si des gens interprètent de travers, la faute à la LDJ, plutôt, tout est de la faute de la LDJ. Les antisionistes parisiens comme toutes les autres forces politiques et syndicales, ont pris acte de la présence pérenne depuis 2016 d’un cortège de tête dans les manifestations. Ils font aujourd’hui abstraction du fait qu’il s’est constitué en dehors de toutes les forces d’encadrement car cela ne les arrange pas. Et mine de rien les voilà qui diffusent, notamment sur le site Paris Luttes Infos pour la manifestation de ce samedi 26 mai, l’appel « Cortège de tête du 26 mai-Gaza zone à défendre ». Une provocation soigneusement calibrée, au mot près, une tentative, un test. Qui suivra dans la zone brune ?

Lire la suite

Ken Loach, docteur Honoris Causa de l’ULB? Une diversité très sélective

in Prises de positions by

L’ULB, Université du libre examen, a choisi cette année d’honorer le réalisateur Ken Loach. Ce choix est motivé selon la direction  par l’engagement social et progressiste de ce dernier. Cette nomination a cependant suscité les protestations de plusieurs organisations juives et antiracistes qui  rappellent  les positions de Ken Loach récentes ou plus anciennes, concernant l’antisémitisme et le négationnisme.  En réponse à ces reproches l’université se retranche derrière une diversion  jésuitique: “Monsieur Loach a été choisi par le Conseil académique de l’ULB, dans le cadre de l’Année des Diversités, en raison de son “œuvre militante relative aux conflits sociaux et la lutte pour le droit des travailleurs ou des immigrés clandestins“. Nous ne souhaitons pas en déplacer la focalisation vers le conflit israélo-arabe, ce qui serait en dénaturer” totalement la signification et la dimension. Dans ce contexte, si les prises de position politiques de Monsieur Loach dans le cadre du conflit israélo-arabe attirent inévitablement les critiques de ses opposants, aucun élément du parcours de ce cinéaste engagé ne permet cependant d’étayer des accusations d’antisémitisme ou de révisionnisme à son égard. Aucune de ses œuvres ne traite d’ailleurs de ce conflit. Le soutien au boycott académique d’Israël, qui lui est reproché, n’est pas et n’a jamais été la position de l’ULB en tant qu’institution, mais ne peut le disqualifier pour autant. L’engagement très ferme de l’ULB contre toute forme de racisme ou d’antisémitisme, et a fortiori de négationnisme, est une constante que nous souhaitons réaffirmer ici avec force. » Que de beaux…

Lire la suite

Go to Top