critique à chanter du film “les nouveaux chiens de garde”

in Cuisine/Révolution/Vidéos by

critique, à chanter sur l’air de l’Hatikvah, du film “les nouveaux chiens de garde” Documentaire – France – 2011 – 104 min – 1.77 – Dolby Stéréo SR – 35 mm et numérique – Couleur – Visa n° 119 070

Les policiers ont tout à fait le droit de faire des films.Je ne citerai pas leur nom. Ils ont le droit de faire une oeuvre qui n’est qu’une succession de fiche de renseignements sur les activités des journalistes et experts du petit écran.

Rien n’empêche les auteurs de réaliser un film où toute pensée est strictement absente et remplacée par des attaques sur les personnes. Ils sont dans leur bon droit d’oublier que chaque personne est aussi un produit de sa classe et que l’entre-soi n’a rien d’un complot. Je ne pense pas que les auteurs fassent partie d’un complot de gauche dénonçant un complot de droite pour masquer leur impuissance fasse au réel.Je suis la victime de mon propre complot, dans lequel je lutte face à la réalité.

Ils peuvent ,comme c’est fait dans le film et comme le garantie la constitution française, ne jamais remettre en cause le système étatiste et capitaliste qui produit la télévision et préférer attaquer les personnes qui y apparaissent. Le principe de réalité ne m’oblige pas à faire des films sur le réel objectif ou subjectif. Je suis ma propre réalité et mon utopie mon réel.

Ils peuvent rêver à la fin du film d’une prise de pouvoir de la télévision étatique et marchande. Rien ne les empêche d’espérer une télévision nationalisée, nationale,centrale et de gauche. Ce qui ne diffère en rien de ce qu’elle est déjà:hiérarchisée,centralisée et s’adressant au plus grand nombre.

Donc de fait, rien ne les empêche d’utiliser dans le film les formes cinématographiques s’appuyant sur l’émotion,le spectaculaire et une voix off omniprésente présentant une réalité dite objective entrecoupée d’intervention pédagogique d’experts. Formes inhibitrices de la pensée,habituelles des télévisions privées,étatiques,populaires ou non ainsi que du cinéma commercial et d’auteur subventionné par le cnc ou non.

C’est pour tout cela qu’ils ne savent peut être pas que ce qui est intéressant dans la télévision c’est de la faire plus que de la regarder.C’est pour tout cela qu’ils ne peuvent imaginer la télévision comme un champ d’expérimentation n’appartenant à personne. C’est pour tout cela qu’ils n’appellent pas à la constitution de milliers et de milliers de télévision non-hiérarchisée n’émettant que dans un rayon d’1 km. Ces milliers de télévision autonome où la vie du groupe et les individualités le composant importeraient plus que le résultat qu’ils produiraient.Et, c’est aussi pour tout cela que ,comme leurs ennemis, ils ne peuvent appréhender la télévision autrement que comme un outil de propagande pour conscientiser les masses à l’image de leur film.

pour compléter leurs fiches,

David Bensaïd.
référence:film “le groupe Manouchian vit éternellement.Amen”,29 min.production: groupe anarchiste juif expérimental/groupe Lagardère/pôle emploi.