Joël Giraud et le conspirationnisme: qui se cache derrière les chemtrails ?

in Non classé by

Le secrétaire d’Etat à la ruralité , Joël Giraud est donc un politique qui n’a pas hésité à promouvoir une théorie conspirationniste à l’Assemblée Nationale, en se servant des questions écrites au gouvernement.

La chose a suscité quelques articles, qui ont un petit défaut: en limitant le sujet aux “chemtrails”, elles donnent l’impression que l’on est face à un député un peu farfelu, pas très sérieux mais quand même inoffensif. Les élucubrations sur les chemtrails sont en effet très répandues et nous avons tous un pote de barbecue qui, il y a quinze ans, voyait des OVNIS dans le ciel et y voit maintenant de mystérieux épandages faits par des puissances obscures. Ca ne va pas bien loin, et c’est un peu ridicule.

Sauf qu’on ne parle pas d’un pote de barbecue mais d’un membre du gouvernement français. Qui n’est pas un “bleu” en politique, pas un de ces députés LREM sortis de nulle part. Joël Giraud est député depuis 2002, rapporteur du budget depuis 2017 . Il a également été vice-président de conseil régional et maire. Un homme politique expérimenté et influent, donc. Cela vaut donc la peine d’aller un peu plus loin que simplement tourner en ridicule une question en apparence lunaire . Pour qui connaît un peu les méthodes des mouvances conspirationnistes et néo-fascistes, il est habituel que des théories en apparence plutôt inoffensives soient juste un sas d’entrée vers des choses beaucoup plus politiques.

Reprenons donc la question écrite exacte , disponible sur le site de l’Assemblée Nationale.


Question N° 42050
de M. Joël Giraud (Radical, républicain, démocrate et progressiste – Hautes-Alpes )

Question publiée au JO le : 12/11/2013 page : 11746

Réponse publiée au JO le : 29/04/2014 page : 3598
Date de changement d’attribution: 03/04/2014

Texte de la question

M. Joël Giraud attire l’attention de M. le ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie sur les phénomènes de « chemtrails » et la géo-ingéniérie. Un certain nombre d’articles sont parus dans des revues scientifiques spécialisées ayant trait aux “mystérieuses traînées dans le ciel” plus connues sous le nom de « chemtrails ». Plus récemment, la Conférence du collectif « skyguards » qui s’est tenu à Bruxelles le 9 avril 2013 a rendu ses conclusions et a présenté au Parlement européen une pétition afin de faire cesser les épandages aériens clandestins dans le ciel. La géo-ingéniérie qui comprend les interventions délibérées à large échelle visant à modifier le climat pour limiter le réchauffement climatique a des effets dévastateurs. Des milliers de témoins peuvent dénoncer des trainées d’avions dans le ciel qui se développent d’un horizon à l’autre, s’élargissent et fusionnent jusqu’à couvrir le ciel d’un nuage artificiel. En effet officiellement ces trainées sont considérées comme des traces de condensation laissées par les avions mais les scientifiques qui ont étudié la question mettent en avant le fait que les traces de condensation sont identifiables à des altitudes élevées de l’ordre de 10 000 mètres et que celles-ci se résorbent rapidement alors que les chemtrails apparaissent à des altitudes plus basses entre 2 000 et 5 000 mètres et s’estompent très lentement. Certains émettent l’hypothèse qu’il s’agirait là d’épandage de produits chimiques provoquant d’ailleurs des maladies respiratoires chez les populations survolées et que les appareils concernés sont des avions militaires sans aucune identification possible, écartant ainsi la piste des appareils civils qui ne seraient donc pas concernés par ces traces. Aussi, il lui demande de bien vouloir lui faire savoir si des études ont été diligentées par le Gouvernement afin d’apporter des réponses précises aux questions légitimement posées.

Premier constat: le vocabulaire employé ne se situe absolument pas dans le registre du doux farfelu bien sympa qui regarde le ciel , se pose des questions et a vu deux ou trois liens internet. Le terme ” géo-ingéniérie” tout comme l’allusion à des épandages réalisés par des “avions militaires sans identification” pour modifier le climat sont une référence directe à la théorie HAARP, selon laquelle un vaste complot visant à contrôler le climat serait orchestré par les gouvernements mondiaux sous l’égide des Etats Unis.

Deuxième constat et question : qu’est ce que ce collectif ” Skyguards” auquel le député fait référence comme source inquestionnable qui a remis un rapport au Parlement Européen après un “colloque” de deux jours en avril 2013 ?

Une brève recherche dans Google permet d’arriver en premier lien sur une association ” ACSEIPICA”, membre fondateur et représentante française du fameux collectif européen Skyguards, . Celle-ci n’a rien d’exceptionnel, dans la galaxie des sites dénonçant l’existence des chemtrails, pas même dans ses liens et conseils de lecture fondateurs qui renvoient vers Corinne Goujet et Claire Séverac, autrices anti-vaxx, et collaboratrices majeures d’Egalité et Réconciliation, le collectif d’Alain Soral. Immédiatement, la source indiquée par le député nous emmène donc beaucoup plus loin que les théories chemtrails.Son animatrice Claire Henrion, se présente comme “astrologue ” et ” astronome” et formule des accusations de génocide organisé à propos des chemtrails, dans une rhétorique répugnante, lors de conférences évidemment payantes.

 

Notons que la question écrite du député intervient en novembre 2013, soit en même temps que la publication du compte rendu de la réunion sur tous les sites conspirationnistes, dans le cadre d’une campagne de propagande coordonnée, à laquelle l’actuel secrétaire d’Etat a donc participé, sciemment ou pas.

La conférence elle-même s’est bien tenue dans l’enceinte du Parlement Européen et avec le parrainage d’élus, dont certains étaient présents ( le déroulé complet avec la liste des intervenants est ici) . Et au premier chef Tatjana Zadovka. Députée Lettone, elle est aussi l’une des plus actives propagandistes pro-Russes qui soient. Stalinienne affirmée, elle se bat contre la “russophobie” , défend la politique d’expansion de Vladimir Poutine et a créé une association qui bénéficie de fonds du régime ” Le Mouvement international pour un futur sans fascisme” (sic). Et effectivement, elle fait également des interventions contre HAARP et les chemtrails au Parlement européen.

Ce n’est pas la seule pro-Poutine qui parrainait ce fameux colloque promis par notre secrétaire d’Etat à la ruralité à l’Assemblée Nationale. Une autre grande figure du conspirationnisme européen était présente: Giuletto Chiesa.

Ancien membre du parti communiste italien, celui-ci a été dans les années 2000, l’équivalent de Thierry Meyssan en France, ses livres et documentaires défendant la thèse d’un complot américano-sioniste à l’origine des attentats du 11 septembre ont été d’immenses succès de librairie. Député européen à partir de 2004, il poursuit à coté une carrière de propagandiste pro-Poutine, notamment en attaquant la révolution ukrainienne  et en défendant toutes les opérations de guerre du Kremlin. C’est lui qui a été mis en avant dans la réception privée tenue la veille du colloque.

Ce n’était pas le seul présent à mêler dénonciation de la géo-ingénierie et ce qu’on peut appeler la géopolitique antisémite. En effet ( et sous les yeux de François Alfonsi, député EELV, par exemple, qui a accepté de participer à cette conférence), il y avait aussi des intervenants du Groupe de Belfort. Ce collectif belge est effectivement un des piliers de la dénonciation des chemtrails mais son animateur, un ancien maire Peter Vereecke est aussi un anti-vaccin et un antisémite notoire qui n’hésite pas à citer le Protocole des Sages de Sion dans certains entretiens.

Rien de très étonnant: si les “croyants” de base du conspirationnisme peuvent très bien être attirés par des thématiques du type OVNIS, chemtrails, médecines alternatives et autres billevesées “douces”, les politiques, les gourous sectaires et les influenceurs d’opinion qui animent ces mouvances et en tirent pouvoir et sources de revenus sont tous liés au fascisme classique et à une dictature ou une autre.

Joël Giraud pouvait-il ignorer tout cela en faisant la promotion du repaire d’antisémites et de défenseurs de Poutine qu’était cette conférence à l’Assemblée Nationale ?

Difficilement car Street Press qui, d’ailleurs l’interrogera plus tard sur sa question, avait déjà publié un article sur le sujet au mois de juillet 2013 , comportant des informations suffisantes pour alerter un député dont les responsabilités sont notamment de ne pas promouvoir des attrape-gogos dirigés par l’extrême-droite, à moins d’en faire partie. Or Joël Giraud avait été élu sous l’étiquette du Parti Radical de Gauche.

Mais quand bien même, il aurait été particulièrement naïf et négligent, malheureusement l’on ne peut pas dire que cette question écrite ait été son seul lien avec le conspirationnisme anti-système et antisémite. Comme l’a rappelé Conspiracy Watch , le secrétaire d’Etat est ensuite allé parler des chemtrails à l’Agence Info Libre, média proche de la mouvance dieudonniste qui a relayé pendant des années les procès de Faurisson ou des pubs à peine déguisées pour toutes les mobilisations néo-fascistes. L’un de ses animateurs Jonathan Moadab est aujourd’hui officiellement au service du média de Poutine Russia Today.

En creusant ne serait-ce que très légèrement à partir de l’évènement politique dont Joël Giraud a fait la promotion, on arrive donc très vite au coeur des mouvances européennes de l’extrême-droite anti-système, anti-sciences, réactionnaire et antisémite. C’est plutôt très inquiétant et important politiquement, d’autant que le gouvernement n’a cessé de communiquer sur le fait que la lenteur des nominations des secrétaires d’Etat est due aussi au contrôle du CV des candidats. Dans une période où ces mouvements sont de plus en plus puissants notamment en surfant sur la pandémie, l’on peut considérer qu’un député y adhérant et en faisant la promotion pose problème pour intégrer le gouvernement.

Or des médias comme Street Press avaient fait le travail dès 2013. Et le gouvernement avait parfaitement les moyens de faire les quelques vérifications effectuées ici et de découvrir que le mouvement promu par Joel Giraud était bien plus qu’un simple rassemblement d’hurluberlus pro chemtrails . Et notamment un conglomérat de gourous et de militants d’extrême droite    soutenue par des députés proches de Poutine.

Il est vrai que lorsqu’on a choisi un Ministre de l’intérieur qui s’exprimait chez l’Action Française, on n’a peut-être pas ces préventions. Néanmoins, dans ce cas , l’on peut difficilement ensuite se prévaloir de la lutte contre le complotisme, ce que fait Emmanuel Macron depuis le début de son mandat.