"Je n'ai pas vécu la liberté, mais je l'ai écrite sur les murs" (la révolution syrienne)

Marsault attaque : soutien à Tanxxx, les djinns et les dibbouks avec toi

in Chroniques de la violence brune/Prises de positions by

Sous couvert de pluralité artistique, la galerie Art-Maniak est un lieu à l’inquiétante programmation “éclectique”. Après avoir exposé les oeuvres du collectif féministe Artémisia, la galerie s’offre une rentrée bien brune en exposant le propagandiste du fasciste Marsault.

Une petite sauterie qui aurait pu passer inaperçue, si une immédiate mobilisation ne s’était pas faite entendre. Après avoir dans un premier temps rejoué le couplet de la séparation de l’artiste et de ses idées pour s’en laver les mains, la galerie annule enfin et le nostalgique du IIIème reich se vexe. Beaucoup.

Dans un post vengeur sur facebook, il tance ses détracteurs et s’attaque notamment à Tanxxx, entre autres artiste non-chevalière des ars et des lettres, qui a été de celles et ceux qui ont dénoncé publiquement l’exposition .

N’étant pas à sa première campagne de harcèlement, il déchaîne sa fanbase en lui adressant un post Facebook où il en vient même à la caractériser de “sataniste”. Argument imparable car oui, Tanxxx a peut-être tout simplement envoûté la galerie pour saboter l’exposition ?

D’ailleurs, il semble que la dessinatrice n’est pas isolée car les djinns, les dibbouks et autres demons sont et seront partout avec leurs pieds fourchus pour dégager la saloperie et ses complices galeristes ou pas.

Nous vous invitons à mettre la galerie face à ses responsabilités, en lui envoyant, par exemple, le message suivant dans les commentaires de sa page Facebook.

Bonjour,

Vous aviez choisi , en toute conscience d’exposer l’auteur d’extrême-droite Marsault dans votre galerie. Vous saviez parfaitement ce qu’il en était de ses positions politiques, qu’il exprime à longueur de post sur Facebook, mais aussi dans de nombreux dessins.
Face aux réactions , dans un premier temps vous avez de manière tout à fait ridicule et lâche invoqué la séparation entre l’homme et l’artiste. L’argument en soi est déjà discutable, dans le cas de Marsault il est particulièrement indécent et grotesque: en effet, celui-ci utilise sans se cacher aucunement ses outils de communication d’artiste pour lancer ses vengeances d’homme et de militant contre toutes celles qui osent le combattre.
Grâce à la mobilisation de féministes et d’autrices notamment, vous avez fini par annuler l’exposition, sans même vous exprimer sur vos choix.
Marsault a réagi en ciblant une artiste Tanxxx, qu’il a dans le colimateur depuis très longtemps, puisqu’elle a le courage de le dénoncer publiquement. Depuis, elle est la cible de menaces et d’injures sexistes sur tous ses espaces de diffusion.
Cette campagne de harcèlement qui commence, vous en êtes responsables aussi, vous qui aviez choisi de promouvoir Marsault.
Comptez sur nous nous pour le faire savoir.

Latest from Chroniques de la violence brune

Liberté d’expression

Le dessinateur Marsault, l’écrivain Laurent Obertone et leur maison d’édition RING n’aiment
Go to Top